La Chapelle de Cilaos

La Chapelle ou Chapelle de Cilaos est une gorge étroite de l’île de La Réunion, département d’outre-mer français dans le sud-ouest de l’océan Indien. Située dans le cirque naturel du massif du Piton des Neiges appelé Cilaos et sur le territoire de la commune du même nom, elle est traversée par le Bras Rouge, un affluent du Bras de Cilaos. Il s’agit d’une ancienne chambre magmatique faisant partie d’un massif de syénite portant lui aussi, par extension, le nom de La Chapelle, et qui culmine plus à l’ouest à 1 354 mètres d’altitude sous la forme d’un pain de sucre justement appelé Piton de Sucre. (Wikipédia)

Je vous présente ici, l’une des plus belles randonnées que j’ai pu faire (pour le moment). J’habite à la Réunion depuis 33 ans, j’y suis né. Et pourtant, nombre de sentiers du coeur de l’île me sont inconnus. D’innombrables rivières et sentiers qui me restent à découvrir et à vous présenter !

C’est une randonnée somme toute assez simple. Environ 7km de sentier sous les filaos, ou au bord de rivière avec quelques petites ravines à traverser avant le grand bain !

IMG_1655-2
Le début du sentier

Le sentier débute à Cilaos, dans le chemin de la Chapelle, aux abords des champs cultivés. Le plus dur, c’est la route, même si celle ci offre un panorama incroyable ! La route est splendide, mais longue, même si bien entretenue, la route est petite par endroit, et quelques tunnels rendent les croisements avec les autres véhicules difficiles. Depuis le Port, nous avons dû mettre environ 1h45 pour y aller. De très nombreux virages, mais l’eau et les montagnes omniprésentes tout au long du chemin, permettent de passer malgré les longueurs un bon moment !

Arrivé au début du sentier, les jambes sont presque déjà échauffées, entre l’embrayage et l’accélérateur ! Depuis le parking (plutôt petit maxi 4 voitures je dirais, mais on peut aussi se garer le long de la route ou plus haut vers les habitations), on a une vue imprenable sur la montagne et sur l’Ilet à Cordes.

IMG_1677
Les Racines de Filaos

Le sentier, propose une belle descente, très peu de temps après, on entend déjà la Ravine Henry Dijoux qui coule au cœur de la forêt de Filaos. On traversera cette rivière plusieurs fois, à chaque fois sans danger, le courant n’est pas fort et le niveau n’est pas haut là où l’on doit passer. Admirez tout de même les racines de filaos qui deviennent rouges au contact de l’eau !

Après une descente simple et assez rapide, nous arrivons sur le croisement du sentier qui mène à l’Ilet à Cordes, et à droite direction la Chapelle. Ici, gonfler votre moral et votre mental à bloc. Ça monte ! Les marches ne sont pas hautes, mais ça monte quand même ! Rapidement, vous recommencerez à descendre sur l’autre flanc de la montagne en direction de la rivière de Bras Rouge.

IMG_1688
Vue sur la chapelle depuis le sentier

De nombreux points de vue permettent d’admirer la Chapelle depuis le sentier. J’ai eu une petite impression d’explorateur découvrant un genre de passage secret en apercevant cette énorme fissure dans la montagne ! L’impatience se fait sentir, du coup la descente se fait avec un peu plus d’empressement !
La descente est sans danger, n’approcher pas du bord tout de même à certains endroits qui ne sont pas rassurants !

IMG_1696
Suivez les cairns ! Ne faites pas comme moi !

Arriver en bas, on découvre la rivière de Bras Rouge, plutôt large, avec de jolies pierres lisses ! Des cairns, sont posés ici et là pour vous indiquer où il est conseillé de traverser ou de marcher !

Vous aller devoir vous mouiller les pieds, prévoyez des chaussures, des sandales, ou des chaussettes de rechanges. Nous nous sommes aller un peu à la va vite, on avait pris que des chaussettes !

On traverse l’eau, on grimpe sur les gros rochers (attention, ça peut glisser). Et on continue à longer pour entamer la petite grimpette vers l’entrée de la Chapelle. C’est un peu plus délicat, ne vous trompez pas de chemin, le plus simple est à gauche. Une petit passage très glissant à l’entrée, et ensuite pour aller au fond, il faudra se mouiller voir nager. Nous, l’eau nous arrivait au torse. On n’est pas allé voir la cascade tout au fond, l’eau était vraiment froide, et là il fallait nager, je n’avais pas pied. Du coup, on réserve ça pour une prochaine fois, puisque c’est sûr, on reviendra !

vlcsnap-2015-05-09-20h17m49s166
Immortalisé par June !

Vous pouvez vous baigner dehors dans les bassins, avec le soleil c’est plus agréable, et puis choisissez un gros rocher pour vous installer et manger !

La remontée, est assez fatigante, surtout si vous êtes toujours mouillés et vos chaussures pas encore sèches ! Mais ça se passe assez vite, même si la dernière remontée vers le parking semble interminable !

En résumé, c’est une réelle découverte et un dépaysement total ! Cette randonnée est pour le moment ma préférée, j’aime l’eau, j’aime les rivières, June, s’est baignée avec plaisir et m’a énormément impressionné, car elle évoluait avec grande facilité dans les rochers. Aucun soucis pour grimper, sauter, nager ! J’étais vraiment fier !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.